Cette semaine a débuté sur mon anniversaire, et comme chaque année, j’ai reçu de jolis messages de mes proches et moins proches pour ce passage. Cependant, avec les réseaux sociaux, j’ai aussi reçu des messages d’inconnus, auxquels j’ai répondu avec gratitude pour cette intention bienveillante.

Suite à un remerciement, une personne que je ne connais donc pas a engagé une conversation avec moi. Je ressens un petit malaise, mais je décide de débuter cette conversation pour voir où cela pourrait mener… Je file tout de même voir le profil de la personne en question, histoire de savoir à qui je m’adresse. Je lis praticienne en Reiki et ambassadrice pour une gamme de produit d’amincissement. Ok, je deviens curieuse. Je ressens que cette discussion va m’apporter quelque chose (en l’occurrence, l’inspiration de cet article !).

La conversation se poursuit et je vois exactement où elle veut en venir : « est-ce que tu as passé de bonnes fêtes ? », « n’as-tu pas fait trop d’abus ? », « j’ai commencé une détox et toi ? »… Je réponds tout de même avec bienveillance, « oui j’ai passé de bonnes fêtes », « j’ai fait quelques petits abus mais pas dans l’excès pour éviter les soucis de santé lié à mon endométriose », « je n’ai pas ressenti le besoin d’une détox mais simplement reprendre une alimentation correcte et saine »… Bref, c’est plutôt sympa, elle me parle d’elle et me demande d’où je viens, on commence à parler spiritualité et je lui explique ce que je fais pour poursuivre l’échange. Je vaque à mes occupations et je vois une notification qui me dit que la conversation a été bloquée… Oups ! Je n’ai pas répondu à ses attentes : je n’étais pas une cliente potentielle ! Bref, cette petite anecdote m’a inspiré à écrire cela…

Tu es parfait-e. Quoi qu’on te dise sur ton physique ou autre, toi seul-e sait ce dont tu as besoin.

On essaiera toujours de te faire complexer, après les fêtes ou avant l’été, pour rentrer dans ton « bikini »… (car oui les femmes sont les plus touchées – mais vraiment, personne ne t’oblige à porter un bikini !!)

L’important est de t’accepter comme tu es, car tu es parfait-e. Et toutes tes imperfections font ce que tu es présentement, et elles sont toutes « perfectionnables », par un travail sur toi que tu auras choisi, que personne ne t’aura imposé. Toi seul-e peut avancer sur ton chemin. Personne ne peut te dire comment agir sur ton propre corps.

Nos corps sont des véhicules magnifiques et précieux, bien sûr il est important d’en prendre soin, mais il n’est aucun besoin de faire partie d’un modèle sociétal, de rentrer dans la case.

J’ai longtemps été en surpoids, en lien avec un certain mal-être. Je n’ai jamais fait de régime ni ne me suis privée côté alimentation (parce que la nourriture terrestre est un délice dont je ne saurais me passer, ça fait partie pour moi des petits plaisirs de la vie qui font que j’y suis bien ancrée). J’ai perdu environ 10kg en un an en ayant rien demandé… Et tu sais comment ? Je me suis aimé inconditionnellement, j’ai décidé que j’étais pile qui je devais être au moment où je l’étais… J’ai travaillé sur moi, j’ai retiré des charges. J’ai compris que j’étais en constante voie d’évolution, que je n’étais pas un être figé, et j’ai décidé que cela était assez parfait pour moi.

Pour conclure, la clé de la perfection : s’aimer…

J’espère que tu te trouves toi aussi parfait-e, et si ce n’est pas le cas, que tu sauras te voir ainsi pour t’aimer quotidiennement !

(et cela n’a absolument rien à voir avec l’égo…)