Petit pitch (dans ta po’tche !) sur les différents cycles et proposition d’outils d’auto-observation, pour ceux qui n’ont pas pris le temps de regarder mon live sur le sujet dimanche dernier, ou qui ont eu la flemme de prendre des notes pendant, haha !

 

Selon moi, il y a plusieurs facteurs qui viennent nous influencer, différents cycles qui vont provoquer des variations en nous. Pour les comprendre, rien de plus simple : l’observation de soi… Les questions à se poser : « et moi dans tout ça, comment je me sens ? quels cycles m’influencent particulièrement ? comment s’imbriquent-ils dans mon quotidien ? qu’est-ce que cela vient provoquer en moi ? Vous allez voir, c’est passionnant ! » (enfin, moi, je trouve, c’est toujours pas obligé pour vous hein, je précise !)

 

Quels cycles peuvent venir nous influencer ? (pour le comment, référez-vous à… vous-mêmes ?)

–              Les saisons

–              Les éléments

–              Les âges de la vie

–              Le cycle lunaire

–              Le cycle féminin… et… masculin ?!

–              L’état d’esprit de la journée/semaine…

–              ………..

Tout ça dans le désordre, à vous de voir le ou lesquels sont les plus prégnants chez vous ! Tout en sachant que ces différents cycles peuvent s’imbriquer les uns dans les autres, évidemment. Encore une fois, rien de mieux que de rentrer en soi pour le savoir…

Voici des pistes pour voir comment on peut interagir avec ces différents cycles et comment ils peuvent s’imbriquer entre eux…

Les saisons et les éléments :

–              Printemps // Air : énergie croissante, positivité, création…

–              Eté // Feu : rayonnement, fertilité, relationnel, puissance…

–              Automne // Eau : retour à l’intériorité, choix, tri, libération…

–              Hiver // Terre : pause, intériorité, projets…

Les âges de la vie :

Différents archétypes pour les femmes :

–              La Jeune fille ou la Vierge // Printemps : croissance

–              La Femme accomplie ou la Mère // Eté : rayonnement

–              La Femme sauvage ou l’Enchanteresse // Automne : décroissance

–              La Femme âgée ou la Sorcière // Hiver : reclusion

Le cycle féminin et le cycle lunaire :

–              Pré-ovulation // Lune montante // Printemps // Jeune fille : renouveau, nouvel élan, augmentation de l’énergie

–              Ovulation // Lune pleine // Eté // Femme accomplie : rayonnement, pleine énergie

–              Pré-menstruation // Lune descendante // Automne // Femme sauvage : retrait progressif, baisse de l’énergie

–              Menstruation // Lune noire // Hiver / Femme âgée : pause, énergie au plus bas

Bien sûr je me repose plus sur le cycle féminin parce que, et bien, je suis une femme, alors je peux dire que je connais… Mais le cycle masculin m’intéresse, si vous avez des infos supplémentaires à partager, je prends ! Voici un « mythe » dont j’ai entendu parler mais dont je n’ai pas eu la vérification (par moi-même ça va être compliqué, car je suis toujours une femme). Idem pour « l’après-cycles », comment le cycle féminin se poursuit-il après la ménopause ? Quels nouveaux cycles cela engendre ?

Le cycle masculin et le cycle solaire ?? :

–              Cycle masculin d’environ 20 jours en lien avec les pulsations solaires (noté pendant un atelier avec la chamane Carola Esperza)

En attente de plus d’informations donc, cependant, messieurs, je vous invite à y penser… Si vous avez déjà ressenti ça, s’il vous plaît, écrivez-moi, c’est tellement passionnant !

L’état d’esprit :

–              Dans une seule et même journée, selon nous-mêmes, sans chercher d’explications externes, il se peut que notre humeur change. Suis-je le/la même le matin que le midi, l’après-midi ou le soir ? Quels facteurs viennent déclencher ces changements au cours de ma journée ?

 

Vous voyez, beaucoup de cycles peuvent nous influencer (ou pas, c’est selon, toujours à vous de voir), et ils peuvent tous s’imbriquer les uns dans les autres…

Exemples : je peux être en hiver, me sentir dans l’énergie de l’été, tout en étant en pré-menstruation… récap : je peux être dans l’élément Terre, me sentir dans l’élément Feu, tout en étant dans l’élément Eau… ou encore je suis dans la phase de la Femme accomplie, mais je me sens Jeune fille avec ma pré-ovulation, ou bien je suis dans la phase de la Femme sauvage, mais je me sens Femme âgée parce qu’aujourd’hui rien ne va et je suis fatiguée car un facteur a déclenché une vilaine saute d’humeur (je ne parle pas de la Poste, hein, vous me suivez !)…

 

Alors comment on peut faire pour réussir à observer tout ça ? (si ça nous intéresse et qu’on sent bien que tous ces cycles nous influencent, qu’ils provoquent en nous des variations, et qu’on a envie de les comprendre…)

Je vous propose mes propres outils d’auto-observation, c’est non exhaustif, c’est très lié à mon cycle féminin, mais ça peut être adapté aussi aux hommes, ou encore aux transgenres, peu importe votre identité, en fait :

–              Le tableau d’observation du cycle : un joli petit tableau perso où on met tout ce qu’on veut dans les cases, ce qui semble important pour nous, à la convenance de chacun ! Perso j’y mets : la phase (cycle menstruel), le jour, la date, la phase et position lunaire, j’y note aussi mon alimentation (important pour moi car joue beaucoup sur mon cycle avec l’endo), et tous mes ressentis physiques, mes émotions/besoins/envies, mes soins et rituels, les événements marquants, mes intuitions/intentions/gratitudes…

Je note au fur et à mesure de ma journée, ça ne prend pas trop de temps et au besoin j’y retourne le soir au calme pour faire le point. Ce qui m’amène à…

–              Le mandala du cycle : très simple, un grand cercle avec autant de cases que mon cycle féminin (à voir pour les autres, allez-y au feeling), où je note : le jour, la date, et je dessine ce qui reflète le mieux ma journée avec un court résumé de mon état d’esprit (ça peut être des dessins de moi, ou des choses plus abstraites, symboliques, parfois même juste des symboles… par exemple, jour 3 de mon dernier cycle, le 09/01, j’ai écrit « au bout d’ma vie… » avec des petits « ZzZzzz » et une fleur qui perd ses pétales, avec du langage galactique, mais le jour 12, le 18/01, j’ai écrit « strong ! organisée » et j’ai dessiné un mur de briques, où tout est hyper en ordre et beau, impeccable, avec des étoiles qui scintillent tout autour !)

Ça je prends le temps de le remplir le soir, au calme avec moi-même, après dîner par exemple. C’est un joli temps d’introspection où je rentre en moi pour ressentir pleinement la journée passée.

–              Le mandala des rêves : chaque matin en buvant ma petite infusion après le réveil, je prends le temps de noter ce dont j’ai rêvé dans le détail, avec l’intrigue, les personnages etc. Ensuite, je remplis mon mandala. Idem que pour le cycle, un grand cercle avec des cases, où je note : la date, la phase et position lunaire, et ce qui ressort de mes rêves : thématiques, symboles et émotions (par exemple, pour reprendre les mêmes jours que cités au-dessus, le 09/01, ça me parlait du groupe, de la sociabilité et de la confiance, c’était pour moi symbole de croire en mon intuition, de savoir dire « non » aussi, et les émotions ressenties étaient entre stress et joie… Pour le 18/01, ça parlait de liberté, d’amitié et de projets, j’ai interprété cela comme avoir confiance en moi, avoir des projets seule et commun, et de VIVRE, que j’avais noté en majuscules… Les émotions étaient paix, joie, confiante, et j’avais aussi noté « transportée »). Au-delà de l’attrait passionnant que peuvent avoir les rêves sur la connaissance de soi, c’est aussi très intéressant de voir qu’il peut y avoir une sorte de cyclicité des rêves. En effet, j’ai commencé à observer qu’il y avait pour moi des périodes débordantes où je me souvenais de tout ou presque, d’autres débordantes où je ne me souvenais de rien mais avec encore des ressentis de ce que j’avais vécu dans la nuit, ou bien des périodes plates où impossible de noter quoi que ce soit dans mon mandala pendant plusieurs jours…

 

Voilà, j’espère que ces différentes pistes vous auront, si ce n’est passionné, au moins questionné, et peut-être donner l’envie d’aller vous observer, à travers ces outils ou d’autres !

S’observer, c’est vraiment magique, au-delà des cycles, ça peut être passionnant et d’une aide précieuse !

Belle observation à tous !